Urgente nécessité de mise à niveau des ports africains

La congestion dans les ports africains constitue un sérieux problème. La Banque mondiale reconnaît que l'Afrique sub-saharienne présente un déficit d'infrastructure grave estimé à environ 48 milliards de dollars par an, ce qui fait obstacle à la compétitivité du continent et donc à la croissance économique. À l'exception de Durban, le délai d’attente d’une cargaison (le nombre de jours qu’une cargaison passe dans les ports) est en moyenne de 20 jours dans les ports africains, contre 3 à 4 jours dans la plupart des autres ports internationaux. Aucune des tentatives antérieures pour résoudre ce problème n’a abouti.

Lire la suite...
 
Améliorer le fonctionnement du système de passation des marchés publics

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics(ARMP) forme les responsables  de ces points focaux sur les techniques adéquates de collecte, de  centralisation des informations et les indicateurs de performance de gestion des données des marchés publics. Un  ordinateur portable  et une clé de connexion internet a été remis à chaque point focal pour  mieux exercer sa mission dans le cadre de la collecte et la gestion des données. Cette formation a débuté le lundi 01 septembre 2014.

Lire la suite...
 
JUSTICE ET POLITIQUE/ Pas d'immunité pour les présidents en exercice

Les chefs d'Etat africains en exercice ne doivent pas bénéficier de l'immunité pour les crimes graves dont ils se rendent coupables. C'est la grande revendication et position que 141 organisations de défense des droits de l'homme d'Afrique et du monde présenteront devant le Conseil juridique de l'Union africaine réuni à Nairobi, Kenya, depuis le 25 août.

Lire la suite...
 
Hommage aux alliés au cimetière historique de Wahala

L’ambassadeur britannique, les diplomates français,  africains et des officiers ont rendu hommage aux  soldats britanniques, français et africains disparus lors de la bataille du 22 août 1914  de Chra à Wahala (ville située à 120 KM) au nord de Lomé.Les sonneries aux morts, deux minutes de silence, le dépôt de gerbe suivis de l’office religieuse de l’aumônier militaire protestant des forces armées togolaises Adjogah Sébastien dans la cour des affaires sociales de Wahala. Cette cérémonie de ce 22 août 2014 commémore le centenaire de la première guerre mondiale.

Lire la suite...
 
Cyberguerre, véritable danger pour les Etats faibles

 

C’est l’univers de la sécurité informatique, du cyberespionnage, des « zero day », des vers informatiques  et des guerres numériques. Pour les Etats démunis sur   tous les plans conne ceux du Tiers- Monde et consorts, la guerre numérique reste un danger permanent aux conséquences incommensurables. Si seulement ils en avaient conscience…

Lire la suite...
 
L’appel de Cotonou contre les faux médicaments, une illusion de plus

La conférence sur la lutte contre les faux médicaments s’est déroulée le 12 octobre 2009 à Cotonou au Bénin. Une initiative de Jacques Chirac, un ancien président français qui a su regrouper 7 sept chefs d’Etats des pays africains francophones.

Lire la suite...
 
Moins d’Hommes= moins de fléaux= moins de problèmes climatiques

L’humanité ne doit pas se réjouir. La terre compte plus de sept milliards d’hommes et de femmes. Le fait- divers de cette célébration a été la revendication de certains Etats d’enregistrer la naissance  du septième milliardième être humain. Symboliquement l’Organisation des Nations Unies (ONU) a reconnu un  bébé Philippin. Au-delà, de ce record fictif suivi de la pléthore de réactions, chaque pays surtout les pays africains doivent commencer à maîtriser leur forte natalité.

Lire la suite...
 
Rencontre de validation d’une loi commune pour la réglementation de médicaments de qualité à coût abordable en Afrique

COMMUNIQUE DE PRESSE

Rencontre de validation d’une loi commune pour   la réglementation de médicaments de qualité à coût abordable en Afrique

Dar es Salaam, Tanzanie, 31 juillet 2014

Une  importante loi pour la régulation des médicaments en Afrique au centre des discussions à Dar es Salaam, en Tanzanie, sous la houlette de l’Agence du NEPAD.

Agence du NEPAD.

L’agence du NEPAD en collaboration avec la Commission de l'Union africaine (CUA) et le Parlement panafricain ont supervisé l'élaboration d’un modèle de loi de l'UA visant à aider les Commissions Economiques Régionales et les pays africains à adopter ou réviser leur législation nationale et par la suite de les harmoniser avec les politiques régionales.

Lire la suite...
 
Le Fonds monétaire africain et son ambition exagérée

Lors du récent 23ème sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernements de l'Union Africaine (UA) à Malabo, en Guinée équatoriale, terminé le 28 juin denier, étaient présents le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, le Premier ministre de l'Espagne, Mariano Rajoy et le vice-président de Cuba, Salvador Valdes Mesa.

Lire la suite...
 
L'endettement est-il soutenable ?

Si la perspective d’une croissance prometteuse incite les pays africains et avec eux les bailleurs de fonds à l’optimisme, le retour en force, depuis 2007, des pays africains sur les marchés financiers internationaux (émission d’emprunts obligataires libellés en dollars), soulève des inquiétudes au sujet de la soutenabilité de leur endettement. N’y a-t-il pas un risque de reproduire la crise des années 80 ?

Lire la suite...
 
Pessimisme autour du « visa de voyage gratuit en Afrique » ?

Les Africains, en particulier ceux de la région d'Afrique centrale, ont toujours voulu voyager sans visa. Beaucoup affirment que si cela était possible, ce serait une panacée pour accélérer l'intégration régionale. Dans quelle mesure cette affirmation est possible et pertinente?

Lire la suite...
 
Pour que la « renaissance de l’Afrique » devienne réalité

Un bel avenir pour l'humanité dépend en grande partie de celui de l'Afrique, lequel dépend en grande partie de la capacité de ce continent à offrir des emplois et des perspectives à sa population de jeunes en pleine croissance. L'avenir des emplois dans cette région dépendra fortement d'un secteur privé sain, prospère et inclusif.

Lire la suite...
 
Engagement panafricain pour la vie

L'eau c'est la vie. Les pays d’Afrique s’engagent en faveur de l’accès à l’eau potable, à des toilettes de base et à des conditions d’hygiène adéquates pour leurs populations.

Plusieurs leaders d’Afrique sub-saharienne se sont engagés à redoubler d’efforts pour desservir les 325 millions d’africains privés d’accès à l’eau potable et aux 644 millions qui vivent sans toilettes de base.

Lire la suite...
 
le tribalisme un obstacle au développement économique

Le tribalisme au sens négatif (survalorisation de son identité propre, négation et rejet de l’autre) est connu pour être un obstacle à la démocratisation car contraire à la culture de l’acceptation de la différence d’autrui et de l’alternance pacifique du pouvoir. Mais ce tribalisme est aussi un obstacle au développement économique. Comment ?

Lire la suite...
 
L’Afrique a bien besoin de compétences professionnelles et techniques

L'inadéquation des compétences dans les secteurs informel et rural par rapport aux besoins du marché du travail en Afrique a été identifiée comme l'une des raisons à l’origine des sérieux problèmes de chômage des jeunes et de sous-développement du continent. Selon l’étude des Perspectives économiques en Afrique (AEO), les secteurs pour lesquels il est le plus difficile, pour les recruteurs, de trouver des employés convenables sont ceux qui exigent des qualifications techniques, tels que ceux du pétrole et du gaz, de l'exploitation minière, des industries chimique et pharmaceutique, l'industrie manufacturière, l’agro-alimentaire et la logistique.

Lire la suite...
 
Qu’est-ce qui maintient l’Afrique dans l’obscurité ?

L'éducation est la clé du développement et si un pays veut avancer, il doit se préparer à y investir massivement. Certaines sociétés développées et d’autres en cours de développement ont non seulement mis au point un cadre pour une éducation cohérente et saine mais ils se sont aussi taillés une niche pour eux-mêmes dans des domaines spécifiques. Et cela contribue largement à la réputation et la richesse d'un pays. Les Éthiopiens par exemple, sont toujours fiers de dire que l'école éthiopienne de formation des pilotes est sans doute la meilleure en Afrique. Inutile de dire que la compagnie aérienne éthiopienne enregistre la croissance la plus rapide et qu’elle est la compagnie africaine la plus rentable. Quand on parle de certains domaines, on pense automatiquement à certaines parties du monde, et c'est le cas essentiellement parce qu'ils ont investi massivement dans l'éducation.

Lire la suite...
 
Objectifs du Millénaire pour le Développement : 2013 un bon cru ?

Deux ans avant l’arrivée à échéance des promesses faites au Sommet du Millénaire à New York il y a treize ans, 2013 a été la meilleure année dans l'histoire de l’humanité. Selon le rapport sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté a été réduit de moitié, l'alphabétisation mondiale est à un niveau record, et le monde a réalisé son résultat économique le plus élevé cette année.  Malgré la panique sur le climat et la lente reprise économique, 2013 montre que des efforts concertés, coordonnés peuvent faire la différence. Cependant, nous devons apprendre de ces succès et appliquer les leçons là où il reste encore un long chemin à parcourir.

Lire la suite...
 
Intégration africaine: et si on avait mis la charrue devant les bœufs

Pour beaucoup d’Africains, l’unité africaine est une expression qui nous fait nous « sentir bien » depuis plus d’un demi-siècle. Le légendaire Dr. Kwame Nkrumah du Ghana poussait pour une Afrique unie et ses efforts et ceux d’autres ont permis de créer l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui a depuis mué en Union africaine (UA). 50 ans après l’idée d’une Afrique unie, la réalité nous rappelle à tout sauf à cette unité. Bien sûr certaines économies africaines se portent bien – le prix des matières premières du fait de la demande de la Chine, de l’Inde et de l’occident a contribué à placer de nombreux pays africains dans la liste des économies les plus dynamiques au monde. Pourtant, au milieu de cet apparent mouvement de l’avant nous n’avons toujours pas résolu une vieille question africaine : l’Afrique reste déconnectée en son propre sein.

Lire la suite...
 
Corruption et fragilité des États africains : le cycle infernal

L’Afrique est confrontée à plusieurs problèmes, notamment celui de la corruption et de la fragilité de ses États. Quelle relation entre ces deux derniers problèmes sur le continent ?  Nous vivons dans un monde corrompu. La moyenne de la note de 188 pays de la planète donne un chiffre négatif pour l’indice du contrôle de la corruption de la Banque mondiale, qui varie entre -2.5 et 2.5 (corruption minimale). Mais, en comparant la moyenne africaine à celle des autres pays du monde, il en ressort une différence statistiquement significative. On ne peut donc pas rejeter l’hypothèse selon laquelle le niveau de la corruption africaine serait plus élevé que celui des autres pays du monde.

Lire la suite...
 
Quelle Afrique qui se lève ?

On nous rappelle constamment ces temps-ci que l’Afrique se lève et qu’elle abrite six des dix économies les plus dynamiques au monde. En mars, The Economist écrivait que « l’Afrique est le continent le plus dynamique au monde en ce moment », et « la frontière la plus chaude » pour les investissements. Selon la couverture du Times Magazine intitulée « Africa Rising » (L’Afrique se lève), le continent est « la prochaine puissance économique du monde », l’hebdomadaire ajoutant les défis à relever. Le Wall Street Journal y voit « une nouvelle ruée vers l’or ». Pour le Financial Times le phénomène est celui de « l’appel de l’Afrique ». Un rapport de McKinsey Global a pu appeler les pays africains en croissance « les lions en mouvement ». D’autres, comme le magazine Forbes, ne se satisfont pas simplement de l’éveil africain : c’est un éveil très rapide. Il y a même un nouveau livre intitulé The Fastest Billion (le milliard le plus rapide – en écho à l’ouvrage de Paul Collier The Bottom Billion, le milliard du bas).

Lire la suite...
 
Quand les riches jouent aux pauvres

Dans le monde occidental riche, la plupart des produits achetés viennent des confins de la planète, fabriqués par des gens que nous ne connaissons pas, grâce à des inputs dont nous sommes ignorants. L’augmentation du nombre et de la variété de produits de consommation nous donne un éventail de choix qui ne pourrait que donner le vertige aux générations précédentes. Et la technologie nous permet de vivre à une telle vitesse que même les deux secondes supplémentaires d’une connexion lente de smartphone nous semblent une éternité. Mais alors que le monde devient plus complexe et que la vie semble aller plus vite, des voix s’élèvent pour nous dire de vivre simplement, localement et lentement.

Lire la suite...
 
Gouvernance en Afrique : Vers une privatisation informelle de l’Etat

Depuis la décolonisation, la « mauvaise gouvernance » figure souvent parmi les facteurs qui entravent le développement économique en Afrique et ailleurs. A sa source on trouve la bureaucratie qui, dans la plupart des pays africains, du nord comme de l’ouest, reste dominante mais aussi improductive et incompétente.

Lire la suite...
 
Séropositive, la proie facile

 

Les jeunes filles séropositives deviennent les nouvelles maîtresses des responsables des structures de lutte contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST). La lutte contre le sida, le soutien et l’aide médicale apportés aux personnes vivantes avec le VIH sida sont devenus une affaire des gouvernants, des organisations , des associations et des particuliers.

Lire la suite...
 
DIEU les hommes et la vérité

Chaque jour qui passe dans notre pays, et davantage dans notre capitale, donne la preuve que Marx avait eu raison de dire que la religion est l’opium du peuple, l’espoir  d’un monde accablé par les malheurs. On n’a pas besoin de démonstrations savantes pour vous en convaincre. La vérité saute aux yeux et fait plutôt honte.

Lire la suite...
 
Industries extractives au Togo: Un challenge pour les députés et pour les médias

Les Togolais savent tous sans doute que leur pays est producteur de phosphates. Ce minerai a longtemps entretenu le rêve d’un pays où couleraient le lait et le miel avant que la mauvaise gestion ne fasse briser les rêves. Mais les industries extractives dans le pays vont au-delà  du phosphate. Du clinker, du marbre, du gravier, du fer, de l’or et du diamant sont exploités dans le pays par une trentaine de sociétés essentiellement étrangères. Grand problème : le secteur est grippé par des soupçons de malversations et de pratiques peu orthodoxes.

Lire la suite...
 
Coopération OOAS –UEMOA : Parvenir à l'homologation des médicaments dans les pays Ouest-africains

Bien que les systèmes de régulation soient essentielles pour les soins de santé, car ils assurent un accès rapide à des médicaments sûrs, efficaces et de qualité, ces systèmes doivent toutefois être renforcées et harmonisées en Afrique de l'Ouest.
Ce sujet est au cœur d'une réunion de cinq jours, qui s'est ouverte aujourd'hui à l'Hôtel Laico, à Ouagadougou. Etaient présents une quarantaine de participants dont de représentants de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), de l'Union économique et monétaire Ouest Africain (UEMOA), de l’Agence du NEPAD, de même que des responsables des Autorités nationales de règlementation pharmaceutique (ANRP) et d'autres partenaires.

Lire la suite...
 
Un litige foncier meurtrier

Une image parmi tant d’autres. C’est l’illustration de ce qui se passe dans le domaine foncier au Togo, en particulier à Lomé.  Soit c’est une multiple vente d’un même terrain soit les progénitures ou la famille élargie du propriétaire terrien disparu qui remettent en cause la vente soit les domaines de  l’Etat sont bradés.

Lire la suite...
 
La France CFA doit être abolie.

A ce cinquantenaire des indépendances des pays francophones, anciennes colonies françaises, l’heure ne devrait pas être à la célébration festive plutôt aux obsèques de l’arrimage du franc CFA au franc Français aujourd’hui l’euro. Aucun pays dans ce monde qui se dit indépendant cherchant à se développer n’a pas une monnaie garantie par une banque d’un pays d’un autre continent qui  de surcroit a une obsession active de dominer. L'ancien président de l’Assemblée Nationale Ivoirienne Mamadou Coulibaly, un agrégé en économie n’a cessé de ressasser qu’il faut que les pays francophones qui utilisent le franc CFA aient leur propre monnaie en exigeant à la France de cesser cet emprisonnement monétaire.

Lire la suite...
 
CODE COMMUNAUTAIRE DE L’AVIATION CIVILE

Un séminaire de formation sur le Code communautaire de l’aviation civile des Etats membres de l’UEMOA s’est tenu du 21 au 25 juillet 2014 à Lomé. Ce séminaire organisé par la commission de l’UEMOA en collaboration avec l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) du Togo a eu pour objectifs une démarche de renforcement des acquis communautaires et d’une profonde reforme du cadre communautaire du transport aérien des Etats membres de l’UEMOA.

Lire la suite...
 
Les personnes handicapées et leur insertion professionnelle

Une situation peu reluisante. C’est la principale conclusion issue d’une étude prospective d’identification des opportunités d’emploi des personnes en situation de handicap. Cette enquête a  été réalisée par l’organisation Visions Solidaires.

L’insertion professionnelle de ces personnes est une réalité mais à des niveaux de responsabilité restreints car leur handicap se heurte à leurs insuffisances de formation et plus encore aux préjugés des recruteurs ou responsables des structures. Néanmoins, au Togo, il y a deux mal voyants dont un député et un greffier qui a reçu un ordinateur adapté lors de cet atelier de validation.

Lire la suite...
 
La démocratie au bout du canon : une approche crédible pour l’Afrique ?

Le zèle avec lequel l’ex-rebelle ivoirien, Guillaume Soro, a présenté le 11 juin 2014 la rébellion à l’Assemblée nationale du Cameroun, pourtant siège de la loi, ouvre le débat sur le sens de la libération de l’Afrique et de la démocratie. En rappel, le coup d’État militaire a permis depuis 1999 de créer plusieurs alternances à la tête de l’État ivoirien mais, le bilan démocratique reste mitigé. Aussi, depuis les années 1960, l’Afrique a connu une multitude de coups d’État militaires pourtant, aucun des pays concernés n’est compté parmi les 30 premières démocraties du monde. A l’heure du bilan, la question est donc de savoir si l’Afrique est sur le bon chemin. La rébellion armée et/ou la prise du pouvoir par la force sont-elles un mode fiable de libération ou de démocratisation ?

Lire la suite...
 
Liberté africaine : mythe ou réalité ?

Le 15 avril 1958, à Accra, au Ghana, les dirigeants africains et des militants politiques se sont réunis à la première Conférence des États africains indépendants. La Conférence a appelé à la création de la journée africaine de la liberté, une journée pour « évaluer chaque année le progrès du mouvement de libération, et pour symboliser la détermination du peuple d'Afrique à se libérer de la domination et de l'exploitation étrangère ».

Lire la suite...
 
L’Afrique est plus riche qu’on le croit

L'Afrique souffre d’une carence aigue de données statistiques. Le Nigeria a presque doublé la taille de son économie du jour au lendemain - à la hauteur de 89 % - dépassant l'Afrique du Sud pour devenir la plus grande économie de l’Afrique et la 26ème plus grande au monde. Celle qui a été considérée comme une économie de 270 milliards de dollars le 12 avril dernier est devenue une économie pesant 510 milliards de dollars le lendemain, ajoutant 240 milliards de dollars à son PIB. Pour mettre le changement en perspective, c’est comme si l’on avait ajouté les économies d’Israël ou du Portugal à celle du Nigeria. Cela semble un peu miraculeux et soulève des questions plus profondes.

Lire la suite...
 
La critique du pouvoir est-elle possible en Afrique?

En Afrique, c’est bien connu, les hommes politiques ne supportent pas la critique. Mais ne sont-ils pas à l’image des sociétés africaines elles-mêmes dans lesquelles les us et coutumes, les croyances, les traditions, le système social, etc. font l’objet de la part du corps social d’un respect absolu et d’une obéissance aveugle ? De générations en générations, les valeurs et pratiques traditionnelles sont reproduites à l’identique. On ne va pas du Même à l’Autre, mais du Même au Même. Dans ce système, il est donc clair que les idées, les techniques, les pratiques, les valeurs, etc. n’évoluent pas, ne progressent pas. L’histoire, alors, ne souffre d’aucune discontinuité positive, et le temps lui-même, dans nos sociétés, paraît figé, immobile, vu qu’il n’y a aucune nécessité de se presser pour faire advenir quelque chose de nouveau !

Lire la suite...
 
Démocratie en Afrique : mythe ou réalité ?

Pourquoi est-ce qu’en Afrique, des millions d'électeurs ne sont pas toujours satisfaits et convaincus par les résultats des élections générales? Dans presque tous les pays africains, les élections s’accompagnent de massives irrégularités électorales telles des harcèlements et des intimidations par les forces de sécurité, des fraudes électorales, des votes multiples, le bourrage des urnes, la corruption, et l'emprisonnement de militants politiques soupçonnés par les dirigeants au pouvoir de soutenir des opposants.

Lire la suite...
 
Les limites de la démocratie africaine

J’ai visité plusieurs pays africains, trois pour être précis. Tous soi-disant démocratiques puisqu’ils tiennent périodiquement des élections grâce auxquelles ils désignent leurs présidents et leurs gouvernements. Selon le vrai sens du mot, ces pays sont considérés comme démocratiques. Mais ces pays supposés démocratiques ont un point en commun : ils abritent des pans entiers de populations vivant dans une pauvreté absolue.

Lire la suite...
 
Pourquoi les pauvres n’arrivent pas à améliorer leur sort ?

Alors que l'église et les moralistes chrétiens ont toujours parlé des riches et des pauvres, et ont condamné ceux qui ont mis la fortune, ou tout autre chose, au-dessus de la vie éternelle, ce n'est qu’au 20ème siècle que les autorités de l'église ont commencé à faire fréquemment des déclarations sur le nombre des riches et des pauvres. Le Pape Francis en est le dernier exemple. Il écrit dans sa dernière exhortation apostolique « Alors que les revenus d'une minorité sont en croissance exponentielle, il en est de même pour le fossé séparant la majorité de la prospérité dont jouissent quelques heureux élus ».

Lire la suite...
 
Croissance et corruption sont-ils compatibles ?

Il n’est pas hasardeux de trouver des arguments qui soutiennent que les effets de la corruption diffèrent selon que l’on se trouve à tel ou tel autre coin de la planète. Cet argument poussé à l’extrême a donné naissance au fameux « paradoxe asiatique » : en simplifiant, il signifierait une compatibilité entre croissance et corruption. Ce paradoxe est-il vrai ?

Lire la suite...
 
Gouvernance en Afrique : Obstacle au développement

Depuis la décolonisation, la « mauvaise gouvernance » figure souvent parmi les facteurs qui entravent le développement économique en  Afrique et ailleurs. A sa source on trouve la bureaucratie qui, dans  la plupart des pays africains, du nord comme de l’ouest, reste dominante mais aussi improductive et incompétente.

Lire la suite...
 
L’Afrique victime du prisme des médias occidentaux?

L’Afrique se retrouve bien souvent dans les nouvelles en occident seulement quand elle rentre dans la case qui a été créée pour elle ou quand cela correspond à un ordre du jour occidental. Un journaliste britannique chevronné a pu déclarer lors d’un atelier des journalistes à Abuja que l’ont parle du Nigéria dans les médias britanniques seulement quand il s’agit de mauvaises nouvelles. Il n’y aurait donc pas de bonnes nouvelles en provenance du Nigéria ?

Lire la suite...
 
Afrique : de l’aide à l’échange

L’Afrique est-elle vraiment en train de se lever ? Cela dépend d’où l’on regarde. Si l’on se place là où nous étions il y a quelques décennies, alors nous avons fait un petit bout de chemin. Si l’on considère en revanche la perspective du point de vue où l’Afrique devrait se trouver aujourd’hui, on réalise qu’il ne suffit pas de crier « l’Afrique se lève ! ». Une vérité cependant : les discussions autour de l’Afrique ont changé pour le meilleur et nous vivons effectivement des moments intéressants pour le continent

Lire la suite...
 
Protection de l’environnement en Afrique : pour une nouvelle approche

Les enjeux environnementaux en Afrique sont énormes, du souillage du Delta du Niger au traitement des déchets et des effluents, en passant par la surexploitation des ressources halieutiques des côtes. En matière de protection de l’environnement, l’approche par les droits de propriété a été développée depuis les années 80, en réaction à la fois à l’approche réglementaire et à la nouvelle tradition juridique « Law & Economics » fondée sur le critère de l’efficience. Elle propose un retour à la règle de responsabilité civile et se révèle être une alternative promouvant à la fois le respect des droits, la croissance et l’environnement. Mais qu’en serait-il en Afrique ?

Lire la suite...
 
L’Afrique aime protéger sa pauvreté

Système de commerce international reposant sur l’absence de barrières douanières et non douanières à la circulation des biens et des services, le libre-échange est combattu par de nombreux économistes et hommes politiques africains qui voient en cette ouverture la perte de leur indépendance économique. Ils craignent de ne plus contrôler leurs marchés et d’en sortir fragilisés. Le libre-échange, vu comme un danger en Afrique,  ne serait-il pas en réalité la clé de voûte du développement ?

Lire la suite...
 
La réconciliation sans la vérité des urnes et une justice indépendante est-elle possible?

Ressasser le passé, réparer les torts pour repartir sur une nouvelle base. C’est ce à quoi s’attellent certains régimes africains. La vérité, la justice avec ou sans l’indemnisation pour aboutir à la réconciliation. Le modèle Sud Africain est la référence.

Lire la suite...