Association de DIEU avec dieu

Le syncrétisme est la philosophie la mieux partagée dans la société togolaise. Au premier abord tout le monde est chrétien reste à jauger la foi de chacun. La religion est devenue un signe extérieur de modernité, de bonne moralité et d’intégration sociale. Ainsi on va à l’église pour obtenir la concrétisation de ses vœux, pour mettre fin à ses souffrances, pour assister aux miracles divines et appartenir à une communauté en bénéficiant de toutes ses avantages.

 

 

Dans le cheminement  religieux on trouve l’intervention de Dieu trop lente, tardive, du coup l’option d’une autre voie est faite et combien sont-ils à l’emprunter? En réalité, ils sont nombreux, ces femmes et ces hommes qui vont consulter le charlatan, le voyant, le marabout du quartier du village même de l’étranger dans le but d’avoir un emploi, de décrocher un contrat, sauvegarder son travail, devenir riche, d’avoir des enfants, le pire c’est que l’on y irait aussi  pour mettre fin à la vie de son prochain ou lui rendre la vie difficile.

 

Ces personnes sont nombreux dans nos églises malheureusement ils font partis des membres influents, les plus respectés, consultés  au point qu’ils président des comités importants. Les facteurs qui favorisent ce syncrétisme sont multiples dont la société est la première responsable car elle pousse les gens à choisir la voie du satan parce qu’elle apprécie, encourage, juge et condamne souvent à tort. Aussi le respect des us et coutumes jugés contraire au christianisme que les familles brandissent pour leur observation cause de véritables problèmes pour son contrevenant et cela peut valoir des sanctions inimaginables voire une exclusion du clan ou de l’ethnie. Cependant il faut relever que la modernisation de la société et les regards d’autrui font qu’on n’affiche plus son appartenance à cette croyance, les fétiches ou autres insignes ne sont plus visibles.

 

En conclusion, la fin du syncrétisme et sa connotation ne sont pas pour de sitôt puisque plusieurs questions  sont sans réponses à savoir que font concrètement les prêtres, pasteurs, imams  pour  lutter contre cette double croyance ? Les organisations ésotériques ou spirituelles sont elles compatibles avec la religion chrétienne? En définitif, sans juger personne, est-ce que l’expérience avec un peu de DIEU et de dieu peut donner un résultat probant?