La cour des brutes

Un groupe de jeunes hommes usent de la loi de la force pour arbitrer les litiges fonciers en faveur de ceux qui les sollicitent en violation  de tous les droits. Appelé ‘’ akpassésséto’’ en éwé dans une des langues locales du sud Togo, ce qui veut dire les brutaux. Ce sont des jeunes de la trentaine d’âge qui s’habillent en laissant apercevoir leur musculature, leur torse, arborant des gants et d’autres accessoires excentriques. Ces jeunes disposent de toutes les forces et formes mystiques pour bien faire et arriver aux termes de leur mission  par ailleurs, ils satisfont leur client en accomplissant correctement leur service.

 

Les brutes sollicitées, elles planifient un plan en accord avec leur client et descendent sur la propriété litigieuse et commencent à exécuter leur décision. C’est ainsi dans l’espace de quelques minutes elles interviennent selon les cas, soit elles expulsent des gens de l’habitation litigieuse ou elles font cesser des travaux de construction sur la propriété soit elles démolissent la clôture. Au même moment elles vous aideront à acquérir tous les documents légaux pouvant vous permettre de  devenir le véritable propriétaire du litige en question, ce groupe de brutaux sont toujours disponibles pour sécuriser le terrain ou la construction d’une bâtisse à la demande de leur client. Ces hommes de la force sont rémunérés par rapport à la valeur de la maison ou du terrain à problème par exemple lorsque le terrain litigieux à une valeur de 10 millions, ils peuvent percevoir un montant qui varie entre 1 à 4 millions et ceci par rapport à leur degré d’intervention dans le règlement du litige.

 

Les propriétaires fonciers escrocs qui vendent et revendent plus de deux fois un même terrain s’attachent souvent le service des brutes pour faire ces reventes.

 

Ces brutes pour arriver facilement à user de la loi de la force pour régler ces litiges bénéficient de la complicité d’un réseau composé des propriétaires fonciers, des opérateurs d’immobiliers, des employés de l’administration chargée de l’habitat, des chefs quartiers, des juristes, des policiers ou des gendarmes. Ces associés proposent à certains de leurs plaignants qui ont les moyens financiers le service des brutes pour exécuter rapidement et sans résonance leur litige.

 

Le fonctionnement de cette complicité

Les juristes saisis du dossier de litige foncier enclenchent le processus pour  rétablir leur client dans ses droits, quoi de plus normal. Cependant, il arrive qu’ils proposent le service des brutes à leur client et si la partie adverse a déjà engagé d’autres brutes, à ce moment ils leur diront de payer un montant supérieur au montant déjà versé par l’autre partie.

 

La mauvaise foi de ces hommes de droit s’affichent lorsqu’ils se font corrompre facilement par les adversaires de leur client soit par les brutes ou leurs associés. A ce moment leur client n’aura qu’à écouter régulièrement le refrain  suivant ‘’votre dossier est en cours et bientôt vous aurez une suite favorable’’ pendant ce temps le client constatera que les travaux de construction se déroulent sur le terrain litigieux ou ses proches sont expulsés de l’habitation à problème. Le jour où ce dernier aura assez du refrain de son défenseur, il se rendra compte que son sort est définitivement scellé.

 

C’est la même stratégie qu’adoptent  les gendarmes ou les policiers qui feront aussi semblant devant les plaignants et les brutes qu’ils peuvent résoudre le contentieux malheureusement ces hommes en armes ont réellement peur des brutes et aussi de part la complicité des brutes avec leurs chefs hiérarchiques.

 

Aujourd’hui, ceux qui sont au courant de cette mafia n’amènent plus leurs différends quelque soit sa nature à la justice parce qu’ils ne veulent pas perdre leur temps ou leur morale surtout leur argent.

 

Il est vraisemblable que la voix légale et sûre d’acquérir une propriété qui ne puisse souffrir d’aucune contestation c’est de s’attacher les services des brutes, par ailleurs elles disposent des terrains en vente. La justice s’exécute avec les muscles de certaines bandes de jeunes ce qui est totalement dangereux, et lorsque s’ajoute la complicité des hommes en toge et des hommes en treillis à ce moment on se retrouve dans une jungle.