Brèves
Menace pour YouTube ? Facebook lance Watch, un espace pour les vidéos Google lance Gradient Ventures, un fonds de capital-risque axé sur l'IA Le Maroc va accueillir la plus grande usine de dessalement au monde Yahoo s’imagine écouter ce que vous dites dans la rue pour afficher des pubs L’Allemagne veut que 100 % des voitures vendues soient électriques en 2030 L’adieu au laptop : le prochain Dell XPS 13 devrait être un PC hybride 2-en-1 La Chine expérimente les séjours spatiaux plus longs Trente pays ont ratifié la Charte de Lomé sur la sécurité maritime Un bug sur FIFA Ultimate Team gâcherait le jeu depuis 7 ans L’Inde impose un « bouton de secours » sur tous les mobiles à partir de 2017

La première startup dédiée exclusivement à l’éducation, ZOVU, a été lancée sur le web le 29 Février 2016 par une équipe de jeunes togolais. Elle est destinée aux élèves, aux enseignants et aux  responsables d'établissements en vue de leur faciliter le quotidien. Son usage est  totalement gratuit. Cette technologie est constituée dune version web et mobile sous Android. La version IPhone OS et le desktop sont en cours d'élaboration.

 

ZOVU est une plateforme dorganisation et de gestion mutualisée des activités académiques. ZOVU vient d’ « Exo vu » (Exercice vu), un terme utilisé surtout par les élèves pour désigner un exercice déjà traité qui revient en examen. Son principal objectif est d’œuvrer pour linformatisation du système éducatif en visant lexcellence des résultats tout en formant les apprenants sur tous les plans.  

La quintessence de lappli

Elle dispose de plus de 200 sujets pour les classes de 6 ème en Terminale. Et, ceci dans les toutes séries générales et techniques. Le système propose des documents à télécharger, des informations sur les établissements partenaires, les discussions en forum spécialisé. Le système permet aux établissements de mettre en ligne des documents (cours, épreuves et autres) pour les élèves. Les tuteurs et les bénévoles chargés dorganiser les activités périscolaires pourront l'utiliser.

Dautres programmes développés seront bientôt disponibles notamment les conseils en orientation, linitiation aux activités périscolaires et les informations liées aux examens de fin dannée. Les bibliothèques et les librairies pourront mettre en ligne leurs ouvrages dici la fin de lannée scolaire prochaine.

La plateforme travaille en collaboration avec plus dune dizaine d’établissements partenaires parmi lesquels : l'Institut Technique Notre Dame de lEglise (ITNDE), le groupe scolaire la Fabienne, Promo Sophia.

 

 

Sa rentabilité

Etant donné que laccès à lapplication est gratuit, sa rentabilité nécessite le soutien des partenariats notamment celui des opérateurs de téléphonie mobile, nous explique les promoteurs. Ils comptent aussi proposer aux utilisateurs des produits physiques et services hors plateforme dont les retombées serviront à supporter également les charges. Enfin, ils espèrent avoir des annonceurs voire des subventions de la part des organismes gouvernementaux ou internationaux.

Bilan et projection

Pour une utilisation dune année, la startup enregistre plus d'une centaine de comptes créés sur le web et plus dune centaine de téléchargements de sa version mobile sur Google Play et Apple Store. Ce faible niveau  dusage s'explique par le manque de la vulgarisation de lapplication auprès des utilisateurs concernés.

Pour y remédier, une grande campagne de communication débute au cours de ce mois de mars par la présentation de la plateforme ZOVU aux élèves et aux enseignants suivie des démonstrations de téléchargements et dutilisation. Elle va s’étendre aux parents et aux établissements partenaires dans un avenir proche.

Comme prospective, les responsables de ZOVU espèrent dici la fin de cette année scolaire amener la plupart des apprenants de Lomé à être actifs sur la plateforme. Pour lannée scolaire prochaine, ils envisagent couvrir lensemble du territoire togolais et ouvrir une franchise dans un autre pays doù viennent les  sollicitations. En plus, ils projettent dici cinq ans, être présents dans tous les pays dAfrique francophone.

Pour une large utilisation de lapplication, les promoteurs souhaitent une subvention de lapplication pour quelle soit accessible à tous et au moment opportun. Dans cette optique, ils ont institué une communauté digitale composé de tout le monde dénommé #Assah qui a pour objectif d’œuvrer pour l’émancipation de l’éducation.

A la recherche du soutien

En aval, pour faciliter la vulgarisation du système, ses responsables ont fait des séances de travail avec les ministères chargés de l’éducation pour leur expliquer la quintessence de leur produit. Ils ont reçu leur soutien moral. A linternationale, ils sont dans lentente dune collaboration avec lUNESCO, la Francophonie et dautres organismes internationaux. Néanmoins, ils ont été contactés par des opérateurs du Bénin, du Burkina Faso et du Gabon.

La genèse de lappli

Ce sont des jeunes diplômés en développement dapplications, en gestion de projets, en marketing, en science de la communication et en graphisme qui ont mis sur pied cette technologie. Lidée de création de ZOVU est née dune petite anecdote.

Dans limpossibilité de trouver des épreuves et des documents à une connaissance en classe dexamen qui finalement a échoué que lidée est venu au jeune entrepreneur en informatique. Il est arrivé à une solution qui, selon lui, serait une panacée aux différents problèmes de tous les acteurs du monde éducatif notamment le manque dorientation scolaire, daccès aux livres, daccès aux activités périscolaires, de rehausser le niveau des élèves.  La technologie a finalement vu le jour avec tous les membres associés.

Le projet ZOVU connaîtra du succès si elle est subventionnée et accessible aux élèves des milieux défavorisés. Avec cette application, l’internet ne servira plus uniquement à la distraction des élèves par contre ils peuvent poursuivre leur formation  permanente en dehors des classes.

 

 

Dernières publications

  • Souvenir de Nouna (Burkina)
    Souvenir de Nouna (Burkina)
  • Le président de la presse togolaise donneur de sang
    Le président de la presse togolaise donneur de sang
  • Un forage de 6 mètres au cimetière pour arroser des légumes
    Un forage de 6 mètres au cimetière pour arroser des légumes
  • La  Banque Mondiale finance le Centre d’Excellence Régional en Science Aviaire (CERSA)
    La Banque Mondiale finance le Centre d’Excellence Régional en Science Aviaire (CERSA)
  • Elle veut ses images malgré la menace
    Elle veut ses images malgré la menace
  • A retrouver dans un musée privé de Lomé
    A retrouver dans un musée privé de Lomé
  • Une vue partielle de Lomé
    Une vue partielle de Lomé